Curiosités d'Amsterdam

Curiosités d'Amsterdam

Amsterdam est une ville très particulière et différente. Lors de votre visite, vous remarquerez des petits détails qui attireront votre attention et vous aimerez très certainement connaître leur signification. 

Les maisons penchées et leurs crochets

En raison du prix élevé des terres à Amsterdam, les maisons ont été construites tout en hauteur, de manière à ce qu’elles soient les plus étroites possibles. Leurs escaliers sont si raides et leurs marches si petites qu’il est impossible d’y faire montrer de grands objets ou des meubles.

Pour remédier à ce problème, une sorte de crochet a été installée tout en haut des maisons auxquels on accroche une poulie pour soulever les meubles et les faire rentrer dans les maisons.

Pour faciliter ce processus, les maisons ont été construites légèrement inclinées vers l’avant. On aurait presque l’impression qu’elles peuvent s’écrouler à tout moment !

Vous n’avez qu’à lever les yeux au ciel pour apercevoir cet étrange crochet qui surmonte les logements d’Amsterdam.

Les trois X (XXX)

Le drapeau d’Amsterdam comporte trois “X” que vous pourrez apercevoir dans toute la ville. Il est difficile de leur trouver une signification : pour preuve, les Hollandais eux-mêmes ont du mal à se mettre d’accord sur l’origine de ce sigle.

L’une des théories est que Saint-André, l’un des apôtres et saint-patron d’Amsterdam, serait mort sur une crois en forme de « X ».

D’autres versions plus romantiques affirment que les trois “X” représentent la valeur, la détermination et la miséricorde, trois adjectifs définissant la ville de la Reine Wilhelmine.

La dernière signification et non des moindres, est celles des trois « X » représentant les désastres ayant affecté la ville tout au long de son histoire : les incendies, les inondations et la peste.

Les "Hofjes"

Une grande tradition d’aide aux nécessiteux a toujours existé à Amsterdam. Au Moyen-Âge, c’était l’Eglise qui en avait la responsabilité, mais au XIVe siècle, les autorités municipales ont été chargées de distribuer de la nourriture et ont créé des institutions pour aider les personnes dans le besoin.

Au XVIIème siècle, beaucoup de riches commerçants ont fondé des foyers d’accueil pour les personnes dans le besoin :  les « hofjes ».

Le hofje le plus connu et le mieux conservé qui peut se conserver à Amsterdam est Begijnhof.

Vous pouvez également visiter les magnifiques cours intérieures jardinées de quelques autres hofjes comme celles de Zon et de Star. Certains se trouvent très près l’un de l’autre, dans la rue Prinsengracht, près de la maison d’Anne Frank.